Clac!
Conserverie Locale Artisanale et Créative.

C'est dans une ancienne boite de nuit que Julien a décidé d'installer sa conserverie. C'est donc dans un esprit joyeux et festif qu'il nous a reçu, derrière le bar d'origine, qui fait écho à sa personnalité, une joie de vivre communicante. Dans l'entrée se trouve un carrousel de photos retraçant l'histoire de Clac! que Julien nous a raconté avec plaisirs et souvenirs

La Petite Réserve : Bonjour Julien, comment vas tu ?

Julien : Bien mieux depuis qu'on peut se retrouver autour d'un apéro !


LPR : Avant de nous présenter tes conserves, qui est l'humain qui se cache derrière tout ça ?

Julien : Je suis Julien, un éternel optimiste qui malgré toutes les mauvaises nouvelles continue à se battre et s'engager dans des projets associatifs. Et aussi quelqu'un de profondément festif !  

LPR : Quelle est ta formation ? 

Julien : J'ai une formation d'ingénieur en agro-alimentaire et une formation en marketing. Je me suis toujours formé en alternance, c'est pour ça que j'aime vraiment prendre des alternant à la conserverie. C'est quelque chose de super important pour moi.

LPR : Et comment te viens l'idée des conserves, de travailler dans l'alimentaire ? 

Julien : J’ai commencé en montant des food-truck. Dans le fond, j'ai toujours été passionné de conserves. Ma grand-mère en faisait, mes parents en faisaient, ce sont des souvenirs d'enfance qui restent. Après j'ai eu la chance d'intégrer une conserverie dans le Perche en tant qu'apprenti ingénieur.  


LPR : Combien êtes vous au sein de Clac! ? et comment tout s'organise ?

Julien :Alors pour commencer il y a deux associés, Baptiste et moi. Toutes les recettes sont créées à deux, on fait les développements à deux. Baptiste va s'occuper de la gestion de production, du personnel sur l'organisation du travail. Et moi je vais être sur la partie développement, gestion, commercialisation et communication. Et nous avons plusieurs alternants à nos côtés sur différents postes. 

« LA MOUSSE DE CAROTTE AU BLEU D'AUVERGNE. J'AI GAGNÉ UN PRIX AVEC ÇA, ET ÇA PERMIS LA CRÉATION DE L'ENTREPRISE. » 

LPR : Et comment tout s'est mit en place ?

Julien : Dans ma cuisine, chez moi. Ensuite je les ai fait valider par mon mentor de la conserve. Il m'a ouvert ses portes pour que je puisse tout valider au niveau des températures, conservations, etc... 

LPR : Peux-tu nous parler de ton premier produit ?

Julien : 
C'est la Mousse de Carotte au Bleu d'Auvergne. J'ai gagné un prix avec elle. Et elle a permis la création de l'entreprise.  

LPR : Quelle est ta relation avec l'environnement, ton amour du local ?

Julien : 
Ça date de ma période à Paris. Ayant grandit à la campagne, j'ai eu un électrochoc en voyant leur façon de vivre et de consommer. Dans mon passé, j'ai travaillé avec du non-local. En changeant ma façon de voir les choses, j'ai commencé à me renseigner puis ai rencontré les agriculteurs. Et on a discuté de tout ! Le surplus, quelle saison, et leur prix juste d'achat. Et quand ils ont adhéré au projet on a de nouveau beaucoup discuté pour que tout leur convienne au mieux.  

 

« Clac! LE BRUIT DE LA CONSERVE QUAND ON L'OUVRE S'EST IMPOSÉ COMME UNE ÉVIDENCE.»

Une ancienne boite de nuit devenue conserverie.

LPR : Pourquoi le nom Clac! ? Comment cela t'es venu ? 

Julien : J'avais invité des amis à un apéritif, et le nom est venue suite à une remarque. Et c'est ma femme qui a trouvé le nom. CLAC! le bruit de la conserve quand on l'ouvre s'est imposé comme une évidence. Ce bruit est très vite devenu l'acronyme de Conserverie Locale Artisanal & Créative. Tout faisait sens !  

LPR : Est-ce que tu te souviens le jour où tu as croisé La Petite Réserve ?

Julien : Ce sont Thibaut et Sandrine à l'époque qui m'ont contacté, et on a été d'accord directement, ce sont des modes de consommation qui me parlent. J'ai fais l'inauguration de La Petite Réserve avec une dégustation de mes produits. Et on a beaucoup de producteurs en commun aujourd'hui.  

 

 « PEUT IMPORTE LES CHOCS QU'ON SE PREND DANS LA FACE. IL FAUT REBONDIR. » 

Une partie de la gamme des tartinades Clac!

LPR : Comment pourrais-tu résumer l'esprit de Clac! ?

Julien : Apéro et Résilience.
Apéro car c'est le premier positionnement de Clac!. Et c'est le moment festif et convivial où tu peux débattre et échanger des idées, le moment où tu peux porter tes valeurs. C'est un moment qui entraine pleins de sujets.
Résilience, je l'ai bien vu avec le premier confinement. Ca m'a touché, face à un choc il faut se relever. Peut importe les chocs qu'on se prend dans la face, il faut rebondir.

LPR : Pour terminer, le petit mot de la fin :  que pouvons-nous te souhaiter ?

Julien : Pouvoir continuer Clac! dans le respect de nos trois valeurs piliers : le local, le bio et l'artisanal.

Et pouvoir faire quelques apéros en extérieur !  


Vous voulez être tenu.e au courant des prochaines nouveautés à venir ? Inscrivez vous sur notre newsletter.

Deko D'acc
Cosmétiques Bio et Végan
;